BIOGRAPHIE

Concert Nancy Opéra Passion

La mezzo-soprano Mathilde Legrand est appréciée tant pour sa vivacité scénique que pour son timbre riche et velouté. Elle interprète une grande diversité de répertoire qu’elle aime explorer musicalement et scéniquement.

Formée à la Chapelle Reine Elisabeth en Belgique (avec José Van Dam et Sophie Koch), ainsi qu’à l’Opéra Studio de Berne et à la Schola Cantorum de Bâle, elle a pu poursuivre son travail vocal lors de masterclasses auprès de Bernarda Fink, Florian Sempey, Elène Golgevit, Ludovic Tézier, Yann Beuron et Andreas Scholl.

Ces dernières années, on a pu l’entendre sur les scènes lyriques de l’Opéra de Monaco et Trieste (Mme Balandard, Mr Choufleuri, J. Offenbach), à l’Opéra de Bienne-Soleure (Musico, Viva la Mamma, G. Donizetti et Antonia, The Man of La Mancha, Leigh) ainsi qu’au Semperoper de Dresde (La dama disincantata, Alcina, F. Caccini). Au sein de l’opéra studio de Berne, elle interprète Ottavia (L’incoronazione di Poppea, G. Caccini); Lisetta (La Frascatana, G. Paisiello) et Adelberto (Ottone, G. F. Haendel).

Elle est très demandée dans le domaine de l’oratorio et collabore avec plusieurs orchestres en France et à l’étranger. Elle a ainsi chanté le Gloria de Vivaldi (Sinfonietta Zürich, J.T. Santos); la Messe en Ut de Mozart (Ensemble Sequentiae, M. Bonnin); le Stabat Mater de Rossini (Orchestre de la Sorbonne, S. Taillard) le Requiem de Duruflé (Ensemble Sequentiae, M. Bonnin); le Stabat Mater de Pergolèse (Festival de Pâques, Bienne-Soleure); la Messe en Si de J. Haydn (Cantate Basel, T. Von Arb) et la Passion selon St Jean (Ensemble Sequentiae, M. Bonnin).

Suite à ses études à la Scola Cantorum de Bâle, elle a l’occasion régulière d’interpréter la musique baroque avec des ensembles dédiés à ce répertoire. On a ainsi pu l’entendre dans des versions concertantes de Juditha Triumphans de Vivaldi ( rôle d’Abra, orchestra La Cetra, A. Marcon), et Motezuma de Vivaldi (rôle de Ramiro, orchestre Atlante, M. Form), en récital dans le cadre du Festtage Alte Musik Basel, ainsi que dans plusieurs concerts de l’ensemble I pizzicanti dont une tournée de pièces pour chalumeau et voix en AlbanieMathilde Legrand est également animée d’une profonde passion pour la forme du récital, pour lesquels elle aime rechercher sur le plan musicologique et présenter des répertoires méconnus dont les intérêts musicaux sont importants. Ainsi, elle s’est produite en récital au Bozar de Bruxelles avec la pianiste Marie Datcharry, à l’Eté Musical de Barfleur avec Eloy Orzaiz, au Petit Palais à Paris aux cotés de Federico Tibone ainsi qu’au festival de Lenk en Suisse accompagnée par Jens Fuhr. Au sein de la chapelle Reine Elisabeth, elle collabore avec son complice Philippe Riga.

Mathilde Legrand a bénéficié d’une formation riche et variée qui l’a amenée dans de nombreux pays tels que la Suisse, l’Autriche, l’Italie, le Canada, l’Angleterre et l’Allemagne. Ce parcours lui offre la maitrise courante des langues anglaise, italienne et allemande.

Elle a bénéficié lors de ses études du soutien de la fondation Marie-Louise, ainsi que de la fondation Lyra, toutes deux suisses.

  ÉCOUTER

GALERIE

Portraits

                                    PRESSE

« Quelle révélation ! Une voix d’une ampleur, d’une puissance et d’une profondeur étonnantes, une musicalité, une articulation et une accentuation remarquables, une aisance dans toute la tessiture et, pour couronner le tout, un timbre chatoyant et envoûtant. »

Club Lyrique régonal NPDC

Masterclasse de F. Sempey à l'opéra de Lille

 » Le Pie Jesu est confié à la mezzo-soprano Mathilde Legrand. Sa voix, davantage déployée, est chaude, le medium chatoyant, légèrement vibré, proche du timbre d’une contralto, dégageant lyrisme et expressivité dans un phrasé soigné. »

Véronique Boudier, Olyrix

Requiem de Duruflé, St Malo

« La mezzo-soprano Mathilde Legrand n’a qu’un petit rôle dans cette opérette (une des invitées prétentieuses de Choufleuri), mais elle l’incarne avec panache, ayant un talent indéniable pour les rôles comiques un peu outrés. »                                      

Jacqueline Letzer et Robert Adelson, Classicagenda

Opéras comiques à l'opéra de Monaco

« tandis que Mathilde Legrand, en Invitée, fait virevolter une voix chatoyante et prometteuse »

Emmanuel Andrieu, Opera online

Opéras comiques à l'opéra de Monaco

CALENDRIER

2021

Oratorios,

Léo Warynski, Orchestre de Normandie

Alto solo

Bellême, 11 septembre

Royaumont, 3 octobre

Caen, 21 octobre

Musiques au temps de Napoléon

Arteggio

Thomas Tacquet, piano et Thibault Dacquin, baryton

Auxonne, 18 septembre

Musée des beaux-arts de Dijon, 22 septembre

Concert Unisson

Opéra Comique, 10 octobre

CONTACT

mathilde_legrand@yahoo.fr